Après l'exercice
Communauté

Après l'exercice

Toutes professions de santé Espace ouvert

Des années à trimer, et une retraite bien méritée ! Comment cesser son activité professionnelle dans les meilleures conditions ? Quelles surprises (bonnes ou mauvaises) au moment de liquider ses droits ? Et que fait-on après une vie aussi remplie ? Continuer à travailler, un peu ? se reposer, beaucoup ? Interrogez vos confrères !

39415
membres
15
questions
41
réponses
MBEC12414532
MBEC12414532

Suis-je un Vieux Docteur ?

Le à
6 réponses

Voila , je suis en retraite depuis 10 ans , et de nombreuses personnes me demandent encore mon avis sur des troubles graves : suis-je assez "bon" pour répondre , réconforter , rassurer , accompagner....? je le fais avec prudence, gentillesse...on dirait que cela sert à quelque-chose....ils souhaitent me revoir......Parfois je suis gêné , n'étant pas un "spécialiste" , mais tout juste .....un Vieux Docteur . Xavier , alias Papique .

6réponses déjà apportées
HORN44231645
HORN44231645Le à

Continuez à travailler, répondre, je l'ai fait moi-même jusqu' à l'âge de 85 ans

ORTH63152335
ORTH63152335Le à

Ne vous posez pas trop de questions... si il y a demande c'est qu il y a eu de bonnes réponses .... pouvoir parler et être entendu est la première marche ..... à celui qui écoute de continuer son chemin en s'informant intelligemment

helene

CHAN46536641
CHAN46536641Le à

Bonjour, la réponse se lit dans votre question. Personne n'est jamais ni trop vieux, ni pas assez bon pour écouter et réconforter, tant que cela lui est possible. De plus vous connaissez manifestement vos limites. Vieux Docteur, Xavier, je me permets de vous citer la bande dessinée "Les vieux fourneaux" car votre message m'y fait penser. Vieille Docteur

BENO31312615
BENO31312615Le à
Je me pose les mêmes questions. La médecine m'intéresse toujours encore, je reste abonné à "Prescrire" que je m'efforce de lire jusqu'au bout chaque mois. Je continue à donner des conseils dans mon cercle familial et si besoin, je vais rechercher l'information sur internet, dans mes activités bénévoles (caritas) je donne aussi de temps en temps des conseils médicaux et médicaux administratifs, je crois effectivement que nous restons utiles même si sur le moment, nous croyons nos conseils peu d'intérêt. Benoit
ARNA24222233
ARNA24222233Le à

Le fait de ne plus exercer depuis plusieurs années ne fait pas disparaître l'expérience professionnelle vécue. La difficulté d'aujourd'hui est liée à l'évolution très rapide des techniques de soins. Même si l'on suit les progrès, il n'est plus possible, en tant que non spécialiste, d'émettre une opinion pertinente sur tel ou tel choix technique. Par contre la dimension humaine reste prioritaire pour un malade en quête de communication. Si l'on a été clinicien, on reste médecin toute sa vie mais il faut savoir identifier ses limites et ne pas les outrepasser. De l'humilité, de l'empathie, de la compassion et un conseil technique quand ce dernier est possible.

jy.p21562314
jy.p21562314Le à

Vous n'êtes pas un vieux Docteur, au contraire, vous restez un humaniste moderne et éclairé!

Tout comme vous, je suis retraité, depuis près de quatre ans, ancien cardiologue liberal et hospitalier, et moi aussi, je suis régulièrement sollicité par d'anciens patients ou connaissances, pour des avis ponctuels!

Or, si nous ne devons pas, déontologiquement, nous substituer à nos jeunes successeurs, en matière de diagnostic et de thérapeutique, en revanche, notre expérience et notre disponibilité nous autorisent, voire nous obligent, ethiquement, a poursuivre notre action d'écoute, de conseil et d'accompagnement. Ce que ne peuvent guère faire nos jeunes confrères, surchargés de travail et accaparés par leurs nombreuses tâches administratives!...

Je pense donc, qu'ainsi, nous servons encore à quelque chose!...Yves, alias Papys.

Posez vos questions et échangez avec vos collègues !

Je pose une question